Mariage des matières

Mariage des matières
26 mai 2020 Acommeamour

1ère approche : LE MARIAGE DES MATIÈRES

Les 5 étapes qui font la magie d’un mariage réussi

 

Etape n°1, le corps du sac ou l’heure de gloire de la matière textile.

 

Tissus Haute Couture

photo by Tim Mossholder on Unsplash

Ces tissus ont tous été achetés sous l’emprise d’un coup de foudre. Ils ont sagement attendu leur heure, rangés avec application par couleur sur les étagères de l’atelier.

Issus de sélection pour des collections Haute-Couture, ils excellent des qualités que le savoir-faire ancestral  de leur fabriquant a su mettre en œuvre pour transformer ces fibres naturelles en textiles d’exception.

En fonction de la thématique de la collection, les gammes  d’hiver se pareront de draps de pure laine vierge, de cashmere, de flanelles, des tweeds d’Ecosse, avec ou sans chevrons, les écossais, des velours, denim…

Magnificence des lainages

Photo by Kenan Süleymanoglu on Unsplash

 

 

Les gammes d’été quant à elles se pareront  de gabardines de coton, de toiles de lin, de denim, de tissus du monde, de tissages de créateurs découverts comme Malhia Kent, de toiles d’ameublement de grandes maisons d’éditions ou d’artisans…

Délicatesse des couleurs

Photo by Mel POOLE on Unsplash

Matières naturelles

Photo by Micheile Henderson on Unsplash

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis vient l’étape n° 2 du choix du cuir, le temps de la complémentarité

C’est le moment magique pendant lequel, les matières doivent se répondre.

 

Olivia avec ses entrelacs de cuir

Les peaux par leur couleur, leur finition mate ou brillante, leur grain vont sublimer le textile. Elles seront utilisées pour les anses, le rabat, le fonds du sac, la bandoulière et ses attaches.
Là encore, la sélection de peaux provenant des grandes maisons garantit une qualité du cuir (résistance à l’abrasion, à la lumière). Cela permet aussi d’accéder à des couleurs subtiles et d’avant-garde, pour vous offrir la plus seyante des associations.

 

 

 

Nous arrivons à l’étape n°3 : l’intérieur du sac ou l’ère de la délicatesse

La doublure n’est pas le choix du hasard.  Les couleurs sont coordonnées au sac. Elle doit d’être agréable à la vue et au toucher.
L’intérieur de votre sac est pour moi votre lieu d’intimité. Il est seul connu de vous.
La doublure doit être douce et tiède. D’où le choix de matières naturelles dont la température reste constante en toutes circonstances.

Toujours issue de collections Haute Couture, vous trouverez des sergés, batiste, chambray, percale ou popeline.

Etape n°4, le choix crucial des fils de couture : la liaison

 

C’est bien d’avoir sélectionné des matières mais vient le temps où il faut les assembler.
Le fil haute résistance provenant de chez HOULES est solide. Je suis ainsi tranquillisée sur la solidité de votre sac ou de votre accessoire.
La gamme de couleurs est large et belle. Je peux compter sur elle pour des surpiqûres ton sur ton ou complémentaires et même jouer avec des broderies sur tissus ou cuir.

Gamme fils Houlès

 

Puis enfin le final avec  l’étape n°5 , la touche d’éclat

 

Il faut maintenant choisir la bijouterie pour atteindre l’effet recherché.

 

Mousqueton

Toujours soucieuse de vous proposer ce qu’il y a de mieux, je les choisis pour leur sobriété chez un fournisseur référencé.  La grande famille des fermoirs, pied de sacs, mousquetons sont ainsi commandés en France. Cela me permet de garantir leur qualité.

 

 

 

 

 

 

Les sacs ont peu à peu été dotés de fermeture éclair pour apporter une plus grande sécurité au contenu de votre sac.
Ainsi les fermetures de plus de 20 cm sont maintenant métalliques de marque YKK -Excella, très confortables d’utilisation et d’une belle résistance.

 Ainsi s’achèvent  les 5 étapes qui amènent au mariage des matières de chaque sac.

Prochain article : Comment cet esthétisme vient au service du pratique